picto Actualités et évènements

Actualités et évènements

Davantage d'avantage

Communiqué de presse de NCC Danmark A/S


NCC améliore la sécurité de l’alimentation électrique à Copenhague.

Ces dernières années, NCC a installé des kilomètres et des tonnes de nouveaux câbles pour Energinet. La première étape est terminée et la seconde devrait être achevée à l’automne, tandis qu’une troisième démarrera à la fin du mois d’août.

Le réseau de distribution d’électricité procède actuellement au renouvellement et au développement du réseau de câbles afin de sécuriser l’approvisionnement en électricité de la région de Copenhague pour l’avenir. NCC a relié la centrale Avedøreværket à la station de commutation d’Amager.

Ce projet prévoyait des travaux d’excavation de 11 km, l’installation de 38 km de tubes d’aspiration et de 34 km de câbles de 132 kV pour un total de 340 tonnes, et 4 km de forage. Deux importants travaux de forage ont été compliqués à réaliser lors de la course de Kalvebod et au niveau du Royal Golf Club sur 2 km.

Priorité à la sécurité

Au cours des travaux, des portions plus longues ont dû être creusées sur une profondeur de plus de 4 mètres afin de maintenir une distance sécuritaire par rapport aux câbles existants. Malgré d’importantes difficultés, l’accent a constamment été mis sur la sécurité, ce qui a valu au projet le prix de la sécurité d’Energinet, une reconnaissance appréciable de la responsabilité commune du projet à l’égard de la sécurité.

Depuis décembre, les efforts de l’équipe se portent sur le tracé reliant la station de commutation de Glentegården à celle de Svanemøllen. La difficulté rencontrée sur cette portion est que l’excavation a lieu dans des zones très fréquentées, notamment au niveau de Jagtvej, Lyngbyvejen et Vibenhus Runddel. Sur ces artères, certains forages se font à plus de quatre mètres de profondeur.

Sur une distance de 12 km, ce sont 36 km de tubes d’aspiration qui ont été installés et 36 km de câbles de 132 kV qui ont été tirés, l’équivalent de 365 tonnes. Les travaux vont se poursuivre à l’automne.

70 km et 700 tonnes de câbles

Au total, les deux projets comprennent l’installation de quelques 70 km de câbles pour un poids total d’environ 700 tonnes, et les travaux ont été réalisés à l’aide du procédé Watucab selon lequel les câbles sont installés par flottage dans l’eau. NCC a acquis une solide expérience dans l’utilisation de ce procédé.

Les travaux sur ces deux tracés ont été d’autant plus difficiles à réaliser que de nombreux kilomètres ont dû être creusés la nuit, en raison du trafic élevé dans cette zone.

Lancement du troisième projet d’installation de câbles Energinet

À la fin du mois d’août, l’équipe démarrera le troisième projet d’installation de câbles pour Energinet. La nouvelle section reliera la station de commutation de Glentegården à celle de Bellahøj. Sur les quelques 8 km qui les séparent, environ 24 km de tubes d’aspiration et 24 km de câbles de 132 kV doivent être posés, pour un total d’environ 240 tonnes. Ici encore, NCC utilisera le procédé Watucab pour installer les câbles à l’intérieur des conduits.

« Seule une équipe projet professionnelle est capable de réaliser des excavations aussi complexes que celles prévues dans le cadre de ce projet, aidée de collaborateurs compétents et des meilleurs spécialistes du forage, et nous avons la chance de les avoir », déclare Kim Høgh Thomsen, directeur de secteur chez NCC. « Nous avons fait face à des défis imprévus sur certains de ces projets d’excavation, c’est pourquoi il est important pour nous de pouvoir nous appuyer sur un constructeur qui contribue à apporter les solutions et les modifications appropriées tout au long du processus. Il s’agit de" notre projet ", et il est critique pour notre réussite commune ».

À propos du procédé Watucab

Watucab est une méthode utilisant l'eau en tant que fluide porteur pour installer des câbles électriques à l'intérieur de conduits.

Ce procédé, développé en Suisse, a été utilisé avec un grand succès dans deux projets. L’équipe de NCC a acquis une expérience solide avec cette méthode, qu’elle a utilisée pour installer environ 70 km de câbles.

« Les avantages de cette méthode sont considérables », affirme Kim Høgh Thomsen, directeur de secteur de NCC Civil Engineering. Elle offre une dynamique plus rapide, et les difficultés liées à la circulation sont rapidement surmontées en réduisant la durée du chantier et donc en minimisant les inconvénients pour les citoyens et le voisinage ».

Le réseau de câble dans la zone autour de Copenhague datant des années 1950, 1960 et 1970, son remplacement est nécessaire afin de garantir la sécurité du service d’alimentation. La consommation d’électricité augmente dans la zone, c’est pourquoi il est également nécessaire d’établir de nouvelles liaisons électriques tout en remplaçant les câbles.